Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog du RTMC. Moto-club atypique (Raging Tamaloù Motor Club) basé en Périgord

Rocamadour, 26 sept.2010...

, 04:30am

Cette année aura été (et est encore...) une année spéciale pour Fred et moi. Il a certes trouvé le temps de rouler quand même beaucoup plus que je n'ai pu le faire, mais il faut dire, nos projets professionnels respectifs nous occupent quelque peu…

Mais bon, je me suis rattrapé un chouya il y a quinze jours avec des nouveaux venus au RTMC. 

Nous nous sommes donc rendus Sergueï, Jean-Paul M., Kicktophe et moi, à Rocamadour, avec comme point de rendez-vous : Champagnac. Ensuite, départ par l'Est de notre Dordogne via Excideuil, Hautefort, Ayen (et les traces de l'ancienne "montée Infernale"P9260007--1280x768-.JPGP9260005--1280x768-.JPG délirante qui monte à la table d'orientation au dessus du village. Ci-joint les photos, surtout la "petite marche" avant l'arrivée où vous pouvez me voir appuyé !...),

La-petite-marche-pour-finir-l-ascension--.JPGEnsuite, après ce petit arrêt paysage, Terasson, La cassagne, et Souillac. L'heure et la faim aidant, nous choisissons un pizzéria en milieux de bourg, sur la G. en descendant la N20. Erreur ! Car malgré son bon emplacement, (il y a effectivement en face une petite placette où l'on peut bien surveiller les machines...) Il nous a fallu -montre en main- plus d'une heure pour obtenir nos Pizz respectives. Sans entrées ni quoique ce soit d'autre que des cafés, c'est deux heures que nous avons passées dans la turne !!! Les serveuses mignones ne changent rien à l'affaire, faut plus y mettre les pieds !

Reprise de la route Sud par la N20 qui remonte somptueusement de Souillac pour arriver après quelques longueurs ennuyeuses, dans Payrac. Dans ce village, nous avons pris la route à G (D673), jusqu’à L’Hospitalet .C'est absolument l'itinéraire à suivre pour profiter pleinement d'une route magnifique qui serpente en suivant le vert vallon au fond duquel coule l'Alzou. Il s'agit  plutôt d'un "Canyon" tellement c'est encaissé, sinueux et arride sur les hauteurs. Magique !

Un conseil, faites l'Aller Coll, pour prendre les quelques photos qui s'imposent, revenir pour "enregistrer" un peu le tracé, et retourner sur Rocamadour au rythme que vous souhaitez... Cela risque être un joli moment de pilotage ! Gaffe tout de même, comme dit plus haut, c'est profond d'un côté et roccailleux à souhait de l'autre... Puis, il peut y avoir -aussi- quelques voitures, ou motos...

Arrivés à Hospitalet, nous nous nous sommes installés pour prend un café au soleil sur une des terrasses encore libre !? Effectivement, on a curieusement constaté qu'à cette saison, le village était plus bondé encore qu'un 15 août ?!... Renseignement pris, c'était en raison des "Mongolfiades" qui réunissent chaque année à cette même date, de très nombreux ballons et les curieux qui vont avec. Tous étaient agglutinés le long des falaises pour regarder partir les aérostiers suspendus à leurs machines... Nous n'avons pas déambulé longtemps au milieux de ces badauds, préférant reprendre la route et visiter d'autres choses que de contribuer à cette foule.

Au retour, notre choix c'est tourné vers les routes de traverse et la visite deux moulins à quelques encablures de Roca et marcher un peu en pleine nature. DSC05110--1280x768-.jpg (Vous constaterez peut être avec effroi que les gaillards une fois descenus de leurs motos, ont de drôles de moeurs quand même !?)

Qui a « sous-entendu » que nous ne pensions qu’à envoyer et prendre de l’angle ? Hein, qui ? Parce que là Môssieur, nous avons même fait quelques photos, mangé des pommes et discuté avec des pédestres rencontrés pour l’occasion. Comme quoi…

Le temps a été heureusement clément, malgré les maxi 18° en cours d’AM (plutôt plus régulièrement 14/15°...), guère chaud pour la saison mais les près de 360 km avalés dans la journée ont été très agréables. Sergueï qui inaugurait sa nouvelle moto a repris doucement confiance. Je me suis permis de lui dépuceler ses deux reposes-pieds, car bien évidemment, il est hors de question pour nous de s’arrêter à une terrasse avec une moto présentant des cales-pinces vierges de tout contact avec le goudron et des bandes de peur encore siliconées !? Déshonneur !!!

 

Voilà le petit résumé succinct de notre dernière virée, sans Fred donc, tout occupé qu'il était à ses obligations familiales et casanières... Chacun son tour mon grand...

A bientôt sur les routes (peut être jeudi 7/10/10 ? Sergueï et moi...) d'ici là, profitez bien des derniers beaux jours et des couleurs d'automne.

 

Précision : Les nouveaux venus ne sont d'ailleurs pas encore totalement intronisés, car manquait un second  « ancien » membre pour valider ces néophytes. J’ai jugé que seul, je ne pouvais m’autoriser à intégrer trois « bleusailles » d’un coup. D’autant que le dernier venu, Sergueï, alias « Roule-Propre », malgré son prestigieux passé de : Crosseux, Enduriste, Routard, Guide de montagne, Dresseur d’âne, etc. et finalement de retour à la moto depuis quelques semaines sur une VERSYS, reste une drôle de loustic dont on ne pourra valider l’intégration au club que sur l'avis d’éminents anciens et après enquête approfondie…

Pour les autres, j’ai nommé Kicktophe, qui a déjà été observé par Fred himself , il est en passe d’intégration. Quant à  Jean-Paul M. « Pégasus man », actuellement affoleur de Mono Italien et également bouffeur de bande de peur, sa validation ne sera effective qu’après un périple ou l’on observera qu’il respecte correctement la hiérarchie due à l’age. C’est qu’il aurait tendance -le bougre- à envoyer sévère et à nous obliger à mettre du bois "plus que de raison" pour garder une distance satisfaisante vis-à-vis de nos plus grosses motos que la sienne. (Il en serait presque irrespectueux avec ces aînés celui là !?...) De toute façon, LA règle est incontournable : Les plus anciens rentrent les premiers en ville pour avoir la primeur d’impressionner les filles en arrivant devant les terrasses des bars... Non mais, des fois !!!

 

JeaP